Livre
Ressources Coaching

Choisir la beauté, pour en finir avec la toxicité relationnelle

Ce livre, nourri d’une pratique de plus de 15 ans de coaching professionnel dans une grande diversité d’organisations, se veut un outil d´accompagnement au changement vers de justes relations.

Il aborde sans détours les comportements et attitudes toxiques qui nuisent aux équipes et à leurs leaders dans la recherche d’une performance durable.

Son approche unique vous guidera précisément, avec persévérance et sans complaisance à travers les différents stades  de la relation: Toxicité, Innocuité, qualité pour vous mener enfin vers un espace magique : l’espace du beau. Alors la présence, la conscience et l’accueil de tout ce qui survient devient la voie royale vers l’émerveillement, la gratitude et la joie.

Conférences

Muriel Guillet anime depuis 2006 des conférences sur l’exemplarité du leader, les justes relations, ou les sagesses du monde.

Contacter Muriel Guillet pour une conférence sur mesure.

Vidéo
Déontologie

Règles d’intervention : extraites de la SF COACH (société française de coaching)

Les règles posent le cadre, protègent à la fois le coach, le coaché et la relation, et permet ainsi le déploiement de la puissance du coach et du coaché.

Voici les principales :

Contrat

Le coach considère son client comme un partenaire. Il établit avec lui un accord indiquant l’objectif qu’il souhaite atteindre et le cadre d’intervention. Des ajustements pourront avoir lieu au fur et à mesure de l’avancée de l’intervention.

Processus

Le coach est un expert du processus de coaching et reste maître du cadre.

Compréhension des enjeux

Son rôle de partenaire requiert qu’il soit dans la position de comprendre les enjeux professionnels de son client sans toutefois être l’expert du métier de celui-ci. Le coach posera les bonnes questions, le client trouvera les réponses.

Confidentialité

Le coach s’astreint au secret professionnel.

Refus de prise en charge

Le coach peut refuser de prendre en charge un coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur ou à lui même. Il indique dans ce cas un de ses confrères.

Il se doit de refuser d’aider le client à agir en dehors du cadre de la loi française ou si l’intervention n’assure pas le respect des personnes.

Responsabilité des décisions

Le coaching est une technique de développement professionnel et personnel.

Le coach laisse de ce fait la responsabilité de ses décisions au coaché.

Protection des personnes

Le coach adapte son intervention dans le respect des étapes de développement du coaché.      Champ de compétences

Le coach se doit d’informer le client lorsque les problèmes soulevés par l’intervention sortent du champ de ses compétences et lui recommander le cas échéant le recours à d’autres professionnels.

Protection de l’organization

Le coach est attentif au métier, usages, et cultures de l’entreprise où il intervient. Il considère le client (ou groupe de personnes) comme faisant partie d’un système global et agit dans l’intérêt de l’ensemble du système.

Restitutaion

Le coach ne peut rendre compte de ses actions au donneur d’ordre que dans les limites établies avec le coaché.

Recours

Le coach doit disposer d’un lieu de supervision et de thérapie lorsque la problématique du client le renvoie à ses difficultés professionnelles.

Formation

Le coach doit être en mesure d’expliciter au client les fondements théoriques du processus d’accompagnement qu’il utilise à son égard et d’autre part, s’informer et se former aux recherches avancées dans les domaines professionnels de sa compétence.

Contactez-moi

N'hésitez pas à m'envoyer un message.

Illisible ? Changer le texte. captcha txt